Préparation à une épreuve écrite à EDC Paris Business School

20.04.2021
Accueil > Blog > Préparation à une épreuve écrite à EDC Paris Business School

Bien se préparer à une épreuve écrite

Sans une bonne préparation, une épreuve écrite peut vite devenir une source de stress. En effet, les programmes les plus prestigieux présentent des conditions d’admission très précises. C’est notamment le cas de notre Programme Grande École, pour lequel nos étudiants sont sélectionnés sur concours. Pas de panique : grâce à quelques astuces et à suffisamment de travail, cette épreuve ne sera qu’une formalité ! Découvrez comment mettre toutes les chances de votre côté.

Préparation à une épreuve écrite : avant de se lancer

La première étape pour réussir sa préparation à une épreuve écrite consiste à déterminer la nature exacte de ce qui vous sera demandé. Dans le cadre de notre Programme Grande École, par exemple, le concours ne sera pas le même selon que vous candidatez en vue d’intégrer une première année ou de rejoindre le programme en troisième ou en quatrième année. En l’occurrence, pour une inscription en première année, il s’agit de passer le Concours SESAME, un concours d’entrée commun à 14 grandes écoles de commerce et de management international. Celui-ci se caractérise par une épreuve de raisonnement et compétences sous forme de QCM, une analyse documentaire, une épreuve portant sur les enjeux contemporains ainsi qu’une épreuve de langues, l’anglais étant obligatoire. Le concours d’entrée en 3ème ou 4ème année, en revanche, est le Concours Ambitions +. Celui-ci se déroule sous la forme de deux épreuves écrites en ligne (une de créativité et une d’anglais) ainsi que d’une épreuve orale.

La gestion du temps

Vous ne vous lancerez sans doute pas dans la préparation d’une épreuve écrite quelques jours avant l’examen, pour la bonne raison que le processus d’inscription lui-même se déroule selon un calendrier bien précis. Il y a donc fort à parier que le temps sera de votre côté, à condition d’aménager votre planning comme il se doit. Ne sous-estimez pas l’importance de dédier des plages horaires strictes à vos révisions et entraînements. En effet, pour beaucoup, impossible d’avancer sans des objectifs concrets. Prévoyez par exemple des « blocs » de temps qui vous permettront de vous concentrer sur une tâche à la fois. Attention à ne pas voir trop grand tout de même : mieux vaut se ménager pour mieux tenir sur la durée.

Entraînements et examens blancs : la clé pour maîtriser l’exercice

Vous avez peut-être déjà entendu ce conseil maintes fois, mais il s’avère tellement incontournable lorsqu’il s’agit de réussir sa préparation à une épreuve écrite qu’il mérite d’être souligné à nouveau. Entraînez-vous. Encore et encore. Usez et abusez des annales disponibles en ligne ou en version papier et exercez-vous à partir des sujets tombés les années précédentes. Les ouvrages sont généralement proposés avec les corrigés, parfois détaillés afin de vous aider à prendre conscience des pièges qui vous sont tendus.

Pour une véritable préparation à une épreuve écrite de type concours, il convient de procéder en trois étapes. La première consiste à effectuer les exercices en vous aidant de vos notes et éventuellement de modèles afin de bien comprendre la teneur de ce qui vous est demandé. La seconde étape vous plonge encore davantage dans l’esprit de l’épreuve, que vous devrez réaliser sans aucun document, mais en prenant tout le temps qui vous est nécessaire. Enfin, une fois que vous serez suffisamment à l’aise, passez à une préparation dans les conditions du réel. Chronométrez-vous et effectuez les exercices demandés dans les temps impartis. Ainsi, le moment venu, vous ne serez pas pris(e) au dépourvu.

La culture générale pour vous démarquer

Posséder une culture générale riche et diversifiée peut faire toute la différence entre un bon candidat et un excellent candidat ! Si cette facette de votre profil se révèle plus naturellement lors des épreuves de composition ou des entretiens oraux, ne négligez pas pour autant son rôle dans l’exécution des QCM. Passer du temps à parfaire vos connaissances sur un ensemble de sujets permet notamment d’affuter votre esprit de déduction et vous aidera à analyser plus rapidement les informations qui vous seront présentées.

Quant aux épreuves rédactionnelles, le poids que les correcteurs accordent à une excellente maîtrise du langage ne représente qu’une raison supplémentaire de trouver de quoi alimenter votre plume. Lire des essais et des articles de presse (Sciences Humaines, Historia, Le Monde, etc.) vous permettra non seulement d’acquérir des notions qui pourraient se révéler utiles, mais aussi de développer vos capacités d’analyse. À chaque lecture, prenez un moment pour résumer l’article en question et entraînez-vous à rédiger à la manière de l’auteur. Dans le cadre de votre préparation à une épreuve écrite, de tels efforts ne seront jamais superflus !

L’anglais, of course !

Bien entendu, vous ne pourrez pas atteindre un niveau d’anglais satisfaisant en quelques semaines en partant de zéro. Heureusement, votre scolarité tout entière vous aura permis de découvrir cette langue et donné les bases nécessaires pour réussir la préparation de cette épreuve écrite. Prévoyez dans un premier temps de revoir tous les points de grammaire qui pourraient éventuellement vous poser problème. Il s’agira ensuite de booster votre vocabulaire en vous concentrant sur des sujets connexes à ceux de l’examen. Pour cela, pas de secret : procurez-vous des listes de vocabulaire et consacrez au moins 15 minutes chaque jour à leur mémorisation.

Envisagez aussi de renforcer votre interaction quotidienne avec la langue anglaise. Les ressources ne manquent pas ! Vous pourriez par exemple visionner des vidéos en anglais plutôt qu’en français de manière systématique. N’hésitez pas non plus à échanger avec des anglophones. Il existe même des services permettant de converser avec des étudiants anglo-saxons qui souhaitent améliorer leur maîtrise du français. Ces derniers corrigent vos fautes lorsque vous discutez en anglais, tandis que vous rectifiez les leurs quand la discussion a lieu en français.

Avant le jour J : repos et relaxation

sa préparation d’épreuve écrite passe aussi par une hygiène de vie grâce à laquelle vous pourrez être au meilleur de votre forme. La veille de l’épreuve, effectuez vos dernières révisions stratégiques en relisant vos fiches. Préparez également vos affaires et vérifiez sur Internet comment vous rendre au centre d’examen le cas échéant. Une fois ces dernières précautions prises, changez-vous les idées pendant le reste de la journée ! Le jour J, rappelez-vous tous les efforts fournis et dites-vous que vous avez réellement fait de votre mieux.

preparation-epreuve-ecrite-EDC

LES DATES À RETENIR

Nos actualités

Pour connaître nos dernières actualités

LES DATES À RETENIR

Rencontrez-nous

Participer à un événement

Évenement