20220120114253 EDC PARIS BUSINESS SCHOOL LOGO MONOCHROME BLEU

Participer à un événement

Évenement

Les « smart data » ou « données intelligentes » permettent de traiter avec précision un nombre réduit de données pour en extraire des informations pertinentes, directement exploitables. Les « smart data » sont fréquemment utilisées dans les campagnes marketing, mais elles peuvent aussi servir à optimiser le contrôle de gestion. Si vous souhaitez faire la différence auprès des recruteurs en apprenant à maîtriser des outils innovants, découvrez notre M.Sc In Audit et Contrôle de Gestion pour occuper un rôle de premier plan.

 

C’est quoi le smart data ?

 

Le « smart data » fait référence à l’utilisation stratégique et efficace de données volumineuses (big data) transformées en informations pertinentes, exploitables et utiles pour la prise de décisions.

Contrairement au « big data » ou « mégadonnées », qui concernent la quantité massive de données générées à grande vitesse et provenant de diverses sources, le smart data se concentre sur la qualité et la pertinence des données extraites. L’idée est de filtrer, de traiter et d’analyser ces vastes ensembles de données pour identifier des patterns, des tendances et des insights qui sont directement applicables aux objectifs commerciaux, scientifiques ou autres d’une organisation.

Le smart data implique l’application de techniques avancées d’analyse de données, telles que le data mining, l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle, pour transformer les données brutes en informations significatives. Cette approche permet aux entreprises et aux organisations de prendre des décisions plus éclairées, d’améliorer l’efficacité opérationnelle, de personnaliser les expériences des clients et de prédire les tendances futures plus précisément.

 

Comment peut-on obtenir du smart data ?

 

L’obtention de smart data nécessite un processus structuré et des technologies avancées. La première étape consiste à collecter des données pertinentes pour les objectifs spécifiques de l’organisation. Cela implique de déterminer quelles données sont nécessaires et où les trouver, en se concentrant sur des sources de données de qualité qui peuvent inclure des données internes à l’entreprise, des données publiques, des réseaux sociaux, etc.

Les données brutes sont souvent désorganisées, incomplètes ou incohérentes. Avant de pouvoir être analysées, elles doivent être nettoyées et préparées. Cela implique de corriger les erreurs, de combler les lacunes et de normaliser les formats de données pour assurer leur cohérence et leur exactitude.

Après avoir intégré les données provenant de différentes sources pour les combiner en un système cohérent sur une plateforme de données, l’utilisation d’outils et de techniques d’analyse avancés est cruciale pour extraire des informations significatives. Cela peut impliquer le data mining, l’analyse statistique, l’apprentissage automatique et d’autres méthodes d’intelligence artificielle pour identifier les tendances, les modèles et les relations cachées dans les données. Les données sont ensuite transformées en graphiques, cartes, tableaux de bord et autres formats visuels qui facilitent la compréhension et la communication des insights obtenus.

La dernière étape est d’utiliser les insights tirés des données pour prendre des décisions stratégiques et mettre en œuvre des actions ciblées. Cela peut impliquer l’optimisation des processus, l’amélioration des produits ou services, la personnalisation des offres pour les clients ou l’adaptation aux tendances du marché.

 

La relation entre le contrôle de gestion et les mégadonnées

 

Le contrôle de gestion, traditionnellement focalisé sur la planification financière, le suivi budgétaire et la performance, trouve dans les mégadonnées une mine d’or d’informations permettant une analyse plus fine et prospective de l’activité de l’entreprise. Les mégadonnées, avec leur volume, leur variété et leur vitesse, offrent une richesse d’informations qui étaient auparavant inaccessibles. Elles permettent d’identifier des tendances, des motifs et des anomalies dans les données financières et opérationnelles, offrant ainsi une base pour des décisions stratégiques plus éclairées.

L’exploitation des mégadonnées par le contrôle de gestion conduit à une précision décisionnelle accrue. Grâce à des analyses prédictives et prescriptives, les gestionnaires peuvent anticiper les résultats financiers et opérationnels avec une plus grande exactitude, permettant ainsi une allocation plus efficace des ressources. Par exemple, l’analyse des mégadonnées peut révéler des opportunités d’optimisation des coûts ou de maximisation des revenus qui n’étaient pas perceptibles à travers les méthodes d’analyse traditionnelles.

Néanmoins, cette intégration des mégadonnées dans le contrôle de gestion n’est pas exempte de défis. Les questions de confidentialité, de sécurité des données et de conformité réglementaire sont au premier plan, nécessitant des investissements significatifs en technologies de sécurité et en expertise juridique. De plus, la quantité massive de données générées quotidiennement par les entreprises peut s’avérer écrasante, posant des défis en termes de stockage, de traitement et d’analyse.

 

Applications du smart data dans le contrôle de gestion 

 

Application 1 :  Optimisation des processus budgétaires

L’une des applications les plus significatives du Smart Data en contrôle de gestion concerne l’optimisation des processus budgétaires. En analysant des données historiques et actuelles pertinentes, les contrôleurs de gestion peuvent élaborer des budgets plus précis et réalistes. Le Smart Data aide à identifier les tendances, les écarts et les anomalies dans les performances financières passées, permettant ainsi une meilleure allocation des ressources et une planification financière plus stratégique.

 

Application 2 :  Amélioration de la prise de décision stratégique

Le Smart Data joue un rôle crucial dans l’amélioration de la prise de décision stratégique au sein des entreprises. En fournissant des insights profonds sur les performances opérationnelles, les préférences des clients, et les tendances du marché, le Smart Data permet aux gestionnaires de prendre des décisions éclairées concernant les investissements, les expansions de marché, et les stratégies de produit. Cette approche basée sur des données pertinentes et contextualisées réduit le risque associé aux décisions stratégiques et augmente les chances de succès.

 

Application 3 :  Renforcement du contrôle interne

Le Smart Data améliore également le contrôle interne en fournissant des outils puissants pour surveiller et analyser en temps réel les performances et les transactions de l’entreprise. Cela permet une détection rapide des écarts ou des fraudes, facilitant ainsi les interventions correctives. En outre, le Smart Data peut aider à automatiser certains processus de contrôle, réduisant les erreurs humaines et libérant du temps pour des analyses plus stratégiques.

 

Application 4 :  Personnalisation des indicateurs de performance

Avec le Smart Data, les entreprises peuvent personnaliser leurs indicateurs de performance clés (KPI) pour refléter plus fidèlement leurs objectifs stratégiques et opérationnels. Cette personnalisation permet une évaluation plus précise de la performance, en mettant en lumière les domaines nécessitant une attention particulière ou des ajustements. Les contrôleurs de gestion peuvent ainsi ajuster leurs stratégies et opérations en fonction des insights générés par le Smart Data.

 

 

Vous souhaitez vous former aux métiers des directions financières et du contrôle de gestion ? Suivez notre M.Sc In Audit et Contrôle de Gestion pour comprendre et maitriser les différents enjeux de la stratégie et du management des entreprises.