Un auteur clé dans la réflexion sur les approches méthodologiques et de recherche

Accueil > Un auteur clé dans la réflexion sur les approches méthodologiques et de recherche

Allen S. Lee, un auteur clé dans la réflexion sur les approches méthodologiques et de recherche

 

Dès ses premières recherches, Allen S. Lee s’est distingué par l’intégration de méthodes de recherche très diverses, basées sur des épistémologies à la fois positiviste et interprétativiste.

Véritable pilier de la recherche en Système d’Information (SI), en tant que défenseur des approches de recherche intégrée, Allen S. Lee a œuvré pour la reconnaissance égale des approches interprétatives, qualitatives et d’étude de cas, souvent reléguées au second plan, dans la recherche en SI. Depuis quelques années déjà, Allen S. Lee poursuit un programme de recherche qui relie et combine des méthodes de recherche qualitatives, quantitatives avec des épistémologies positivistes et interprétatives.

Nous présentons dans le cadre de ce chapitre, les différents travaux de l’auteur notamment les plus importants portant sur cette réflexion méthodologique. Nous détaillons ensuite sa contribution à l’une des théories les plus controversées dans le champ des SI, qui est la théorie de la richesse des médias.

Nous concluons ce chapitre par les principaux apports ainsi que les contributions de cet auteur tout en ouvrant la voie vers d’autres perspectives et voies futures de recherche.

Le parcours de chercheur d’Allen S. Lee se caractérise par la proposition de nouveaux concepts qui sont autant d’enrichissement à la discipline des SI. Sa quête vers la théorisation des SI l’a amené à étudier dans le détail le fonctionnement des organisations afin d’apporter une base scientifique reconnue à ce domaine. Ainsi pour concilier rigueur et pertinence, il s’est tourné vers la méthodologie scientifique, avec l’apport des outils statistiques, des calculs mathématiques. Puis, dépassant ces méthodologies classiques, il se centre sur la notion de « système » qui, encore récemment, ne trouvait pas de définition dans ce champ de recherche.

Allen S. Lee consacre la majeure partie de ses travaux à l’intégration des méthodes de recherche positivistes et interprétatives en SI. Il mobilise au cours de ses recherches des domaines aussi variés que la philosophie, la sociologie, la théorie des systèmes, la théorie sociale et la logique mathématique, notamment la logique formelle. Son programme de recherche sur trois décennies identifie les grands principes de la philosophie et de l’histoire des sciences afin de les appliquer, dans la discipline des SI. Il cherche à montrer comment la recherche qualitative peut être rigoureusement menée et répondre aux exigences de la science.

En effet, Lee s’est attaché à concilier des méthodologies opposées. La poursuite de ses recherches le conduit à confronter, de nouveau, deux approches jugées irréconciliables, que sont le positivisme et l’interprétativisme. Dans l’article Integrating Positivist and Interpretive Approaches to Organizational Research (1991), Lee propose un cadre qui permet de concilier les deux méthodes. De ce cadre découle trois niveaux de compréhension : compréhension subjective, interprétative et positiviste.

L’un des apports majeurs d’Allen S. Lee est sa volonté à vouloir créer une base scientifique commune. Cette notion signifie que l’auteur souhaite développer la conciliation entre des méthodologies de recherche opposées (qualitative/quantitative, positiviste/interprétative, etc.) avec notamment l’intégration de la logique formelle (test des théories empiriques). L’objectif est également de rassembler différents courants de la recherche permettant une plus grande collaboration et mutualisation des données dans le champ des SI.

L’autre apport essentiel de l’auteur est la richesse de l’utilisation de différentes approches hors du champ des sciences « dures ». L’apport transdisciplinaire des sciences naturelles, des sciences sociales vient apporter un éclairage nouveau sur les utilisateurs des SI. Cela permet de rendre dynamique la compréhension des situations observées. Il est influencé par les travaux de Schütz portant sur la sociologie phénoménologique, ce qui constitue une force car il prend en compte des spécificités individuelles dans l’analyse proposée par les auteurs et notamment en ce qui concerne ses réflexions sur la notion des richesses des médias qu’il présente comme limitée car ne prenant pas assez en compte la dimension socialement construite de la technologie.

Nos programmes vous intéressent

Nos programmes

Les dernières actualités

Investissements et projets entrepreneuriaux face aux stéréotypes de genre Abdoulkarim IDI CHEFFOU et Annie BELLIER (Université de Cergy-Pontoise).

Investissements et projets entrepreneuriaux face aux stéréotypes de genre Abdoulkarim IDI CHEFFOU et Annie BELLIER (Université de Cergy-Pontoise).

Pourquoi continuons-nous à utiliser les réseaux sociaux numériques ? La boucle du don qui nourrit les liens sociaux médiatés

Pourquoi continuons-nous à utiliser les réseaux sociaux numériques ? La boucle du don qui nourrit les liens sociaux médiatés

What Will Entail Adoption of a Mobile Coaching Service? The Case of Smoking Cessation Services

What Will Entail Adoption of a Mobile Coaching Service? The Case of Smoking Cessation Services

Asset allocation and investment opportunities in emerging stock markets: Evidence from return asymmetry-based analysis

Asset allocation and investment opportunities in emerging stock markets: Evidence from return asymmetry-based analysis

Participer à un événement

Évenement